CHARLES AZNAVOUR
Avec toi (1970)


CONTIGO
Letra y música: Charles Aznavour

Je viens du fond des âges et viens du bout des choses
J'ai vécu mille fois plus que n'importe qui
J'ai été dans la lune avant qu'on ne s'y pose
Par la magie du rêve et de la poésie
J'ai fait le tour des êtres et le tour de moi-même
Associant la jeunesse à un sport dangereux
J'ai dit cent fois "adieu", autant de fois "je t'aime"
Avant que de partir sans détourner les yeux

Mais avec toi, ma douce, ma tendre, ma mie
Avec toi, il en est autrement
Avec toi, je cherche, j'invente, j'apprends
D'autres mots, d'autres gestes
Avec toi, ma reine, ma belle, ma vie
Avec toi, j'ai le coeur au printemps
Avec toi, j'espère, je rêve, j'oublie
Tout le reste

Je viens du fond des temps des plaisirs et du vice
D'au-delà du possible à l'imagination
Je viens du bout du monde où dans des précipices
Repose ma folie avec mes illusions
J'ai récolté du plomb dans des guerres insipides
Et j'ai semé de l'or sur des tables de jeux
J'ai vomi des alcools de tavernes sordides
J'ai imploré le ciel, et j'ai blasphémé Dieu

Mais avec toi, ma douce, ma tendre, ma mie
Avec toi, il en est autrement
Avec toi, je cherche, j'invente, j'apprends
D'autres mots, d'autres gestes
Avec toi, ma reine, ma belle, ma vie
Avec toi, j'ai le coeur au printemps
Avec toi, j'espère, je rêve, j'oublie
Tout le reste

Vengo de la noche de los tiempos y del final de las cosas
He vivido mil veces más que cualquier otro
Estuve en la luna antes de que llegaran a ella
Mediante la magia del sueño y de la poesía
He profundizado en los seres y en mí mismo
Asociando la juventud a un deporte peligroso
He dicho cien veces “adiós”, tantas como “te amo”
Antes de partir sin mirar atrás

Pero contigo, mi cariño, mi ternura, mi compañera
Contigo es distinto
Contigo busco, invento, aprendo
Otras palabras, otros gestos
Contigo, mi reina, mi beldad, mi vida
Contigo, tengo el corazón en primavera
Contigo espero, sueño, olvido
Todo lo demás

Vengo de la noche de los tiempos, de los placeres y del vicio
De más allá de lo que es posible imaginar
Vengo del final del mundo donde, en los precipicios,
Descansan mi locura y mis ilusiones
He recogido plomo en las guerras insípidas
Y he sembrado oro en mesas de juego
He vomitado alcoholes de tabernas sórdidas
He implorado al cielo, he blasfemado contra Dios

Pero contigo, mi cariño, mi ternura, mi compañera
Contigo es distinto
Contigo busco, invento, aprendo
Otras palabras, otros gestos
Contigo, mi reina, mi beldad, mi vida
Contigo, tengo el corazón en primavera
Contigo espero, sueño, olvido
Todo lo demás

No hay comentarios:

Publicar un comentario en la entrada

VISITAS