SERGE GAINSBOURG
Je suis snob (versión)

[Ir a la interpretación de Boris Vian >>>]


SOY SNOB
Letra y música: Boris Vian

Je suis snob
Je suis snob
C'est vraiment le seul défaut que je gobe
Ça demande des mois de turbin
C'est une vie de galérien
Mais quand je sors avec Hildegarde
C'est toujours moi qu'on regarde
Je suis snob
Foutrement snob
Tous mes amis le sont
On est snobs et c'est bon

Chemises d'organdi
Chaussures de zébu
Cravate d'Italie
Et méchant complet vermoulu
Un rubis au doigt
De pied! pas çui-là
Les ongles tout noirs
Et un très joli petit mouchoir

Je vais au cinéma
Voir des films suédois
Et j'entre au bistro
Pour boire du whisky à gogo
J'ai pas mal au foie
Personne fait plus ça
J'ai un ulcère
C'est moins banal et plus cher

Je suis snob
Je suis snob
Je m'appelle Patrick, mais on dit Bob
Je fais du cheval tous les matins
Car j'adore l'odeur du crottin
Je ne fréquente que des baronnes
Aux noms comme des trombones
Je suis snob
Excessivement snob
Et quand je parle d'amour
C'est tout nu dans la cour

On se réunit
Avec les amis
Tous les vendredis
Pour faire des snobisme-parties
Il y a du coca
On déteste ça
Et du camembert
Qu'on mange à la petite cuiller

Mon appartement
Est vraiment charmant
Je me chauffe au diamant
On ne peut rien rêver de plus fumant
J'avais la télé
Mais ça m'ennuyait
Je l'ai retournée
De l'autre cote, c'est passionnant

Je suis snob
Je suis snob
Je suis ravagé par ce microbe
J'ai des accidents en Jaguar
Je passe le mois d'août au plumard
C'est dans les petits détails comme ça
Que l'on est snob ou pas
Je suis snob
Encore plus snob que tout à l'heure
Et quand je serai mort
Je veux un suaire de chez Dior

Soy snob
Soy snob
Es realmente el único defecto que alimento
Requiere meses de curro
Es una vida de galeras
Pero cuando salgo con Hildegarde
Siempre es a mí a quien miran
Soy snob
Jodidamente snob
Todos mis amigos lo son
Somos snobs y nos gusta

Camisas de organdí
Zapatos de cebú
Corbata italiana
Y pinta de malvado pasota total
Un rubí en el dedo
¡Del pie! Pero no aquél(1)
La uñas negras
Y un delicado pañuelito

Voy al cine
A ver films suecos
Y entro en el bar
Para beber güisqui a gogó
No me duele el hígado
Ya nadie va de eso
Tengo una úlcera
Es menos banal y más caro

Soy snob
Soy snob
Me llamo Patrick, pero me llaman Bob
Monto a caballo cada mañana
Pues me encanta el olor de cagajón
Solo frecuento a baronesas
Con nombres como trombones
Soy snob
Excesivamente snob
Y cuando hablo de amor
Lo hago desnudo en el patio

Nos reunimos
Con los amigos
Cada viernes
Para hacer fiestas snob
Hay coca
La detestamos
Y Camembert
Que comemos con cucharitas

Mi piso
Es realmente encantador
Me caliento con diamante
No se puede soñar nada más humeante
Tenía una tele
Pero me aburría
Le dí la vuelta
Por detrás, es apasionante

Soy snob
Soy snob
Estoy carcomido por este microbio
Tengo accidentes en Jaguar
Paso el mes de agosto en la piltra
Es en pequeños detalles como este
Que se es snob o no
Soy snob
Aún más snob que hace un rato
Y cuando haya muerto
Quiero un sudario de Dior

(1) Referido a las relaciones sexuales, «prendre son pied» significa «obtener placer».

No hay comentarios:

Publicar un comentario en la entrada

VISITAS