FRANCIS CABREL
Un samedi soir sur la terre (1994)


SÁBADO NOCHE EN LA TIERRA
Letra y música: Francis Cabrel

Il arrive, elle le voit, elle le veut
Et ses yeux font le reste
Elle s'arrange pour mettre du feu
Dans chacun de ses gestes
Après c'est une histoire classique
Quelque soit la fumée
Quelque soit la musique
Elle relève ses cheveux, elle espère qu'il devine
Dans ses yeux de figurine
Il s'installe, il regarde partout
Il prépare ses phrases
Comme elle s'est avancée un peu
D'un coup leurs regards se croisent
Après c'est une histoire normale
Le verre qu'elle accepte, et les sourires qu'il étale
En s'approchant un peu, il voit les ombres fines
Dans ses yeux de figurine

Pas la peine que je précise
D'où ils viennent et ce qu'ils se disent
C'est une histoire d'enfant
Une histoire ordinaire
On est tout simplement, simplement
Un samedi soir sur la terre
Un samedi soir sur la terre

Ils se parlent, ils se frôlent, ils savent bien
Qu'il va falloir qu'ils sortent
Ils sont obligés de se toucher
Tellement la musique est forte
Après, c'est juste une aventure
Qui commence sur le siège arrière d'une voiture
Il voit les ombres bleues
Que le désir dessine
À son front de figurine

Pas la peine que je précise
D'où ils viennent et ce qu'ils se disent
C'est une histoire d'enfant
Une histoire ordinaire
On est tout simplement, simplement
Un samedi soir sur la terre
Un samedi soir sur la terre

Pas la peine d'être plus précis
Cette histoire est déjà finie
On en ferait autant
Si c'était à refaire
On est tout simplement, simplement
Un samedi soir sur la terre
Un samedi soir sur la terre
Un samedi soir...

Él llega, ella lo ve, ella lo quiere
y sus ojos hacen el resto
Se las apaña para meter fuego
en cada uno de sus gestos
Después es ya la historia clásica
independientemente del humo
independientemente de la música
Ella se levanta el pelo, espera que él adivine
En sus ojos de estatuilla
él se instala, mira a todas partes
prepara sus frases
Puesto que ella se ha avanzado un poco
de pronto sus miradas se cruzan
Después es ya una historia normal
la copa que ella acepta y la sonrisa que él despliega
Acercándose un poco, ve las finas sombras
en sus ojos de estatuilla

No vale la pena que precise
de dónde son y qué se dicen
Es un cuento de niños
una historia ordinaria
Es simplemente, simplemente
un sábado noche en la tierra
un sábado noche en la tierra

Se hablan, se rozan, saben bien
que tendrán que salir
están obligados a tocarse
de tan fuerte como está la música
Después, ya es tan solo una aventura
Que empieza en el asiento de un coche
Él ve las sombras azules
que dibuja el deseo
en su frente de estatuilla

No vale la pena que precise
de dónde son y qué se dicen
es un cuento de niños
una historia ordinaria
Es simplemente, simplemente
un sábado noche en la tierra
un sábado noche en la tierra

No vale la pena dar más detalles
esta historia ya ha terminado
Haríamos lo mismo
si pudiéramos hacerlo de nuevo
Es simplemente, simplemente
un sábado noche en la tierra
un sábado noche en la tierra
un sábado noche…

No hay comentarios:

Publicar un comentario en la entrada

VISITAS